Macarons aux chamallow

Vous avez sans doute aperçu dans mes stories récentes sur instagram ces coques pastel marbrées de rose, violet et de bleu. Avec leur petit look enfantin j’avais très envie de réaliser une ganache réconfortante et toute douce, régressive à souhait. J’ai donc imaginé une ganache aux chamallow ! Comme je n’avais pas envie d’obtenir des macarons trop sucrés j’ai simplement utilisé le chamallow comme seul élément sucré et je l’ai fait fondre dans de la crème fleurette. Après un temps passé au froid, je l’ai monté en mousse soyeuse. J’étais loin d’imaginer que j’aurais été autant séduite par le résultat. Ces macarons sont une vraie merveille. Finalement pas plus sucré que n’importe quelle autre recette de macaron que je vois ai partagé, le goût du chamallow est très agréable et le résultat raffiné. Par leur goût doux et légèrement vanillé, ces macarons répressifs vous colleront un sourire béat dès la première bouchée.

Pour 15 macarons :

Pour les coques :
75 g de poudre d’amandes
75 g de sucre glace
75 g de sucre blanc
67 g de blancs d’oeufs (vieillis à température ambiante)
1 pointe de colorant rose
1 pointe de colorant bleu
1 pointe de colorant violet

Pour la ganache :
200 g de crème fleurette
100 g de chamallows

Commencer par préparer la ganache : Faire fondre les chamallow dans une casserole avec la crème. Laisser cuire 3 minutes à petits bouillons. Verser dans un bol et placer au frais 2h.

Préparer les macarons : Mixer finement la poudre d’amandes avec le sucre glace par petites impulsions sans trop insister tout de même pour ne pas que l’amande chauffe.
Placer les blancs d’œufs dans la cuve d’un robot. Pour ma part j’ai toujours des blancs d’oeufs au congélateur. Je les laisse décongeler à température ambiante le matin pour les utiliser l’après midi. Vous pouvez également séparer les blancs des jaunes deux à trois jours à avant et garder le blanc dans une boite fermée au frigo. Laisser les blancs reprendre une température ambiante avant de les utiliser.

Commencer à monter doucement les blancs en neige. Lorsqu’ils deviennent mousseux, ajouter le sucre en 3 fois. A chaque ajout de sucre augmenter la vitesse du robot pour les serrer. Arrêter le robot lorsque les blancs sont fermes et vous obtenez le fameux « bec d’oiseaux ». Ajouter les poudres (amandes et sucre glace) avec une maryse en 3 fois. Sans trop insister. Répartir la pâte dans 3 bols. A l’aide d’un cure-dent prélevé une quantité minime de colorant pour colorer chaque pâte en rose, bleu et violet. Attention de mettre très peu de colorant pour avoir une couleur pâle. Travailler chaque pâte à la maryse pour incorporer le colorant. Vos pâtes doivent former un beau ruban et doivent être bien homogène, ni trop liquide ni trop épaisse.

Sur une feuille de film alimentaire dresser trois boudins de pâte l’une sur l’autre. Mélanger légèrement les pâtes entre elles avec un cure-dent. Rouler le film alimentaire pour former un seul boudin de pâte et le placer dans une grande poche à douille. Dresser vos macarons sur du papier sulfurisé. Mon astuce est d’imprimer des gabarit en les téléchargeant via google par exemple ici ainsi je place ma feuille à gabarit sous mon papier sulfurisé et cela me permet d’avoir des macarons réguliers. Laisser crouter 15 minutes (le macaron doit être sec au toucher).

réchauffer le four à 130°. Placer votre première feuille de macarons sur une plaque froide (idéalement perforée) et enfourner 15 minutes. Surveillez la cuisson. Les macarons sont cuits lorsqu’ils sont solidaires de la collerette. Laisser refroidir chaque plaque avant d’enfourner. Et enfourner vos macarons toujours sur plaque refroidie.

Pendant que les macarons cuisent, monter la crème prise au robot jusqu’à obtenir une ganache montée bien brillante et soyeuse. Verser dans une poche à douille.

Retourner les coques de macarons dresser sur la moitié des coques une belle pointe de ganache. Fermer chaque coque garnie à l’aide d’une coque vide en appuyant doucement. Placer au frais au moins 12 heures avant de déguster à température ambiante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.